dimanche 17 septembre 2017

La FFGEIQ se cherche une nouvelle voie pour rester en vie

Les projets annoncés par le gouvernement en matière de formation, dont la Loi doit être votée dès avril 2018, remettent en question les fondamentaux des GEIQ.

Le nouveau contrat d'apprentissage promis par l'Etat avec en corollaire la fin du contrat de professionnalisation (en ce sens lire ICI l'explication de l'ANAF) , la fin programmée des OPCA et des emplois aidés, change totalement le cadre.

Les GEIQ sont très peu positionnés sur les contrats d'apprentissage (6% des contrats*) et seront relativement peu impactés par la fin des contrats aidés (7.50%* en CUI-CIE et emplois d'avenir marchands et non marchand).

Par contre il ne leur sera très probablement bientôt plus possible de signer des contrats de professionnalisation qui préparent à un CQP (un peu moins d'1/3 des contrats*) ou des contrats qui préparent à une simple qualification reconnue dans une convention collective nationale de branche (environ 1/3 des contrats*).

La disparition programmée des OPCA dans leur configuration actuelle de collecteur et dispensateur de fonds de la formation remet aussi en cause 18.5%*  des financements des GEIQ.

S'agissant des labels, le gouvernement nous promet aussi de labelliser les CFA qui dispenseront seuls la formation de ces salariés en alternance. La nécessité "sécurisante" d'un Label comme celui des GEIQ ne présentera a priori donc plus de grande utilité dès lors que l'Etat se charge de sécuriser la formation et le tutorat qui y est attaché.

La FFGEIQ propose un label pour les groupements d'employeurs "qui se distinguent par leur engagement sociétal". En creux cela signifie qu'il y aurait à l'avenir "les bons GE" qui auraient ce label et les autres (mauvais ?) qui ne l'auraient pas...Tout un programme qui sera détaillé le 19 octobre au CESE à Paris...

La législation n'a fort heureusement pas attendu la FFGEIQ pour mettre en place des labels reconnus par l'Etat démontrant leur engagement sociétal et répondant à des cahiers des charges strictes pilotés par des organismes d'audit comme l'AFNOR ou l'Etat. On peut citer notamment:

- Le Label "Responsabilité Sociale" qui répond assez exactement à l'ambition de cette fédération (pour en savoir plus cliquez: ICI)

- le Label Egalité professionnelle
- le Label Diversité
- l'agrément ESUS (entreprise solidaire d'utilité sociale) 

- Le Label Gouvernance et gestion responsable des associations 

- la Certification ISO 9001 pour le Management de la Qualité qui intègre dans sa dernière mouture de manière beaucoup plus importante les ressources humaines et la formation dans l'amélioration continue


La label proposé par la FFGEIQ apparaît en réalité comme un non sens. C'est un peu comme si le syndicat de l'Intérim (Prisme Emploi)  inventait un tel label pour les entreprises de travail temporaires (dont certaines, par ailleurs adhérentes à Prisme Emploi, font exclusivement de l'insertion -ETTI-  ou sont même constituées sous la forme d'associations) pour déterminer quelles structures se distinguent par leur engagement sociétal ! 

La surprise de cette initiative est d'autant plus grande qu'il y a à peine 4 ans le CNCE-GEIQ garantissait la cohérence de son réseau avec la non concurrence entre GEIQ. Comment maintenir un tel cap (en réalité déjà remis en cause avec les GEIQ multisectoriels), si les groupements d'employeurs classiques adhèrent la la FFGEIQ ?

Enfin quelle place compte faire la FFGEIQ  (elle même largement dominée par la Fédération du Bâtiment) aux GE. Il convient de rappeler que si les groupements d'employeurs non GEIQ peuvent adhérer à la FFGEIQ, ils ne peuvent statutairement être présents au Conseil d’Administration ou au bureau de la Fédération. Pour faire simple et démocratique (à la mode de Brejnev diront certains) la FFGEIQ a donc prévu que les GE puissent cotiser mais ne puissent pas être représentés. 

Enfin, on pourra se demander quelle autorité a la "petite" FFGEIQ avec ses  152 GEIQ (**) à vouloir  imposer un tel label. Rappelons accessoirement que les    3964 groupements d'employeurs agricoles n'ont pas attendus la FFGEIQ dans ce domaine et ont mis en place dès 2012 avec la FNSEA et la FNGEAR une démarche de labellisation par accord national de branche (***) qui a été étendu par arrêté ministériel.

Chacun appréciera !



(*) source rapport IGAS sur les GEIQ
(**) source : observatoire 2015 des GEIQ
(***) article 10/ Labellisation de l'accord du 13 juin 2012 relatif aux groupements d'employeurs agricoles et ruraux







INVITATION
PRÉSENTATION DU LABEL GROUPEMENTS
D’EMPLOYEURS POUR L’EMPLOI DURABLE

Madame Monsieur,

Depuis plus de 25 ans, la Fédération Française des Geiq structure et anime le dispositif Geiq  (Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification) autour d’un label. Ce dernier s’est construit sur des valeurs et des engagements de la part des entreprises pour en faire un outil d’insertion durable.
Aujourd’hui, la FFGeiq s’appuie sur son expertise pour proposer un label à destination des Groupements d’Employeurs qui souhaitent se distinguer par leur engagement sociétal en faveur de l’emploi durable (cf plaquette en PJ).

Nous avons le plaisir de vous inviter à l’événement de présentation de ce nouveau service :

JEUDI 19 OCTOBRE 2017
de 10h à 13h
Au Conseil économique, social et environnemental
9 Place d'Iéna, 75016 PARIS

PROGRAMME

  • 10h00 - Accueil café

  • 10h30 - Début de la matinée

OUVERTURE
Sylvie Brunet, Présidente de la section du travail et de l’emploi du CESE

LE DÉVELOPPEMENT DES GROUPEMENTS D’EMPLOYEURS : UN ENJEU POUR TOUS
Sens de la démarche
Heric Quettelart, Président de la Fédération Française des Geiq

UN LABEL GE : POURQUOI & COMMENT ?
·         Présentation du Label pour l’emploi durable
·         Quels bénéfices pour les Groupements d’employeurs ?
·         Fonctionnement/Modalités
Francis Levy, Secrétaire Général & Cyril Garcia, Secrétaire Général Adjoint

TEMOIGNAGE 
Alain Régnier, Préfet chargé de la promotion de l’égalité et de la citoyenneté et Président des commissions de labellisation des Geiq et des Ge pour l’emploi durable.

ECHANGES ET QUESTIONS AVEC LA SALLE

  • 12h00 – Clôture de la matinée & cocktail

Si vous souhaitez participer à cet évènement,
merci de bien vouloir remplir le formulaire d’inscription suivant avant le 6 octobre 2017



                                                     

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES GEIQ



Assemblée constitutionnelle de la République, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) favorise le dialogue entre les différentes composantes et la société civile organisée et qualifiée en assurant l’interface avec les décideur.euse.s.politiques. Suivez l’actualité du CESE et de ses travaux

Pour lire la Plaquette "Label Pour l'Emploi Durable"' de la FFGEIQ cliquez : ICI

3 commentaires:

  1. Merci M. Ruellan pour le relai de l'invitation à notre évènement du 19 octobre auprès de votre auditoire.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Monsieur QUETTELART,

    Je fais suite à votre mail de réaction à mon article de ce matin posté sur le Blog des Groupements d'Employeurs et qui m'est immédiatement revenu...

    Je suis très honoré que vous puissiez consacrer du temps et des discussions à venir sur une simple information qui ne fait que reprendre strictement des données écrites par l'IGAS dans son rapport ou par le Gouvernement

    J'ai écrit en suivant à Monsieur Lardy pour lui faire part de votre réaction.

    Je vous précise au cas où vous n'en n'auriez pas été informé que le GEIQ VIVIA n'est pas "décédé" mais que son activité a été reprise le 1er décembre 2014 avec l'intégralité de ses effectifs par le groupement d'employeurs que je préside et dont l'activité se porte on ne peut mieux.

    Aussi, je tenais à vous rassurer sur le fait que je n'exprime pas la moindre frustration de ne pas participer à vos instances même si par le passé j'ai pu effectivement y prendre beaucoup de plaisir notamment lors de débats houleux en AG qui ont précédé le départ prématuré de Monsieur Gate.

    Je vous souhaite une bonne réunion pour vendredi à Bordeaux mais je vous invite à ne pas perdre votre temps à vous justifier sur cet article.

    En effet, tous les GEIQ connaissent le sérieux de votre fédération et sauront trier par eux même les informations sans qu'il soit besoin de leur apporter des explications.

    Quant aux autres groupements (je ne compte pas ceux qui sont déjà totalement imbriqués à des GEIQ), vous verrez bien par vous même s'ils adhèrent ou non à votre Fédération et à son nouveau Label.


    Bien cordialement

    Cédric Ruellan






    De la part d’Heric QUETTELART

    Bonjour à tous,

    Comme certains l’auront constaté, Cédric Ruellan s’est rappelé à notre bon souvenir, certainement frustré de ne pas être invité à notre Assemblée Générale de vendredi prochain, organisée à proximité de la réserve naturelle où il coule ses jours depuis que son Geiq est prématurément décédé.

    Je ne vais pas détailler point par point les idées nauséeuses véhiculées par notre « expert » préféré, nous aurons le temps de parler de l’ensemble et débattre de ces éléments à la fin de la semaine.

    Je doute fortement que M. Ruellan, du fond de son jardin, ait accès à d’autres informations que divers ragots, dont certains probablement diffusés/déformés par quelques-uns de nos adhérents.

    À titre d’exemple et pour, une fois de plus, vous prouver la fiabilité des informations relayées par M. Ruellan, nous pouvons vous affirmer que le contrat de professionnalisation ne va pas disparaitre (cf rendez-vous du 4 sept. avec Stéphane LARDY, Directeur Adjoint du Cabinet de la Ministre du Travail).

    Je vous donne rendez-vous vendredi à Bordeaux, et vous remercie, par avance, de la confiance que vous m’accordez pour défendre vos intérêts.


    HERIC QUETTELART
    Président National

    FÉDÉRATION FRANÇAISE DES GEIQ
    5, rue d’Alsace - 75010 PARIS
    Tél : 01 46 07 33 33

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Ces échanges n'ont que peu d'intérêt... comme vous le dites Monsieur RUELLAN, on peut faire confiance au bon sens de chacun pour faire les bons choix.
    Je souhaitais aussi compléter la liste des labels puisqu'il existe un label RSE - le label LUCIE - qui s'appuie sur l'ISO 26000 - accessible à tous, y compris les groupements d'employeurs. En plus il a le mérite d'être "neutre" et non porté par une fédération ou un syndicat.
    Catherine BIHAN-POUDEC - Directrice de GEM 53 et PEPS 53

    RépondreSupprimer