mercredi 2 octobre 2013

Les Groupements d’employeurs Profession Sports et Loisirs poursuivent leur développement : exemple dans l'Aube



Depuis une vingtaine d’années, environ 80 associations Profession Sport et Loisirs participent sur l’ensemble du territoire au développement de l’emploi associatif en recrutant et rémunérant de l’ordre de 20 000 salariés en temps partagé  pour les mettre à la disposition de leurs 14 000 adhérents (clubs sportifs, comités et ligues, associations socioculturelles, comité d’établissement). Ces associations conseillent et aident leurs membres dans les domaines du recrutement, de la formation et de la gestion administrative. Elles contribuent également à l’insertion des professionnels du secteur en leur apportant une aide à la recherche d’emploi, un accompagnement à la construction de parcours qualifiants ou un appui à la création d’activité.
Les associations Profession Sport et Loisirs se sont regroupées en 2005 pour créer le Groupement national Professions Sport et Loisirs (GNPSL). Il a pour vocation de soutenir, de promouvoir et de pérenniser l’emploi qualifié dans les métiers du sport et de l’animation. Le groupement , à travers son site Internet (www.profession-sport-loisirs.fr), propose une bourse d’emplois regroupant l’ensemble des offres pour le sport et l’animation. Ce service gratuit ouvert à tous permet de déposer son offre ou sa demande d’emploi, de consulter la bibliothèque de CV. 

Dans l'Aube on compte désormais compte un nouveau groupement d’employeurs depuis le 3 juillet dernier, le Groupement d’employeurs Profession Sports et loisirs Aube (GEPSL).




Jusqu’au 3 juillet dernier, l’Apasse 10 avait deux casquettes : conseiller, informer, accompagner vers l’emploi mais également faire correspondre l’offre et la demande en terme d’emploi socioculturel et sportif par le biais de mise à disposition. Dorénavant, une entité juridique à part entière a été créée pour éviter les confusions : Groupement d’employeurs Profession Sports et loisirs Aube (GEPSL). Depuis deux ans, Cécile Bruant, directrice de l’Apasse 10 et son équipe, sont accompagnés par un spécialiste mandaté par le DLA (Dispositif local d’accompagnement) : « Ce changement est une réelle remise en question pour notre équipe administrative. Cela implique deux comptabilités séparées et deux conseils d’administration. » L’activité de mise à disposition est tout de même conséquente en terme d’emploi. « En 2012, l’Apasse 10 a géré administrativement 166 salariés, ce qui équivaut à 15 équivalents temps plein. 56 % des mises à disposition correspond à des activités socioculturelles (musique, chant, théâtre…). Le reste relevant du sport », continue Cécile Bruant. Les profils sont très divers, cela va d’une personne qui travaille à temps plein à une personne effectuant un complément d’activité en passant par quelqu’un qui est en apprentissage par exemple. L’emploi sportif est parfois difficile à gérer vis-à-vis des adhérents car il existe un déficit de personnes encadrantes puisque le brevet d’État est obligatoire. Malgré ce constat, beaucoup de clubs ou associations ont pris conscience que l’emploi partagé permettait le développement d’une activité ou d’un sport. La professionnalisation des acteurs du secteur est en marche. Cécile Bruant conclut « La création de ce groupement d’employeurs nous offre une meilleure lisibilité auprès de nos salariés et adhérents ; nous sommes toutefois conscient qu’il faudra expliquer encore et encore notre rôle : faciliter l’emploi dans les associations socioculturelles et sportives ». 
Pour aider justement les employeurs dans leur rôle, l’Apasse 10 propose deux formations très utiles en lien avec la Mission d’Accueil et d’Information des Associations : employer du personnel (les mardis matin : 22 octobre, 12 et 26 novembre), les outils d’accompagnement à l’emploi associatif (5 et 12 décembre de 18 h 00 à 21 h 00)
Brice Vanel
Apasse 10 et GEPSL, Maison des associations, 63 avenue Pasteur, 10000 Troyes. 03 25 45 28 88.

1 commentaire:

  1. c’est vrai que ce sont des métiers d’avenir mais il ne faut pas oublier que les risques des métiers du sport font des professions sportives celles parmi les plus exposées : voir La prévention des risques professionnels dans les métiers du sport : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=510

    RépondreSupprimer